DONKERVOORT

DONKERVOORT

DONKERVOORT

Cependant, au lieu de construire une classique réplique, Joop étudia en collaboration avec l'Université d'Heindhoven la mise au point d'un châssis tubulaire complètement nouveau. En 1978, le premier modèle vit le jour, la S7, après plusieurs mois de travail dans la maison familiale de Tienhoven, pour les authentiques amateurs de voitures de sport sans compromis et dotées de qualités dynamiques exceptionnelles. Ensuite, il y eu les S8, S8A, S8AT et D8 et depuis 1995, le petit constructeur a pris un bel essor grâce notamment à un partenariat signé avec Audi AG pour la fourniture des moteurs. En France, la diffusion des Donkervoort reste confidentielle, à peine une centaine de voitures dans l'hexagone. Enfin en 2005 la 270 RS reste le graal avec 630kg et 270cv de 0 à100 en 3,6S " répond aux attentes des puristes !!! Et pour être à la hauteur de ses prétentions, elle affiche la couleur : châssis tubulaire en acier, carrosserie aluminium, composite, carbone, fibre de verre... du grand art avec comme maître mot : légèreté ! Toutes les parties de la carrosserie sont directement fixées sur le châssis. Celle-ci est faite de différents matériaux, tel que l'aluminium, la fibre de carbone et la fibre de verre. Le tout est réalisé à l'unité et assemblé à la main. Le niveau de qualité de réalisation de la D8 est pourtant très proche des standards d'industrialisation à grande échelle. En dépit d'un dépouillement extrême, mettant par endroit à nu le squelette de la machine, la qualité perçue de la Donkervoort n'a rien à voir avec l'artisanat hésitant de certains petits constructeurs tout en respectant la nouvelle réglementation européenne de certification pour les fabricants de petites séries.