Lotus Elite - Climax

Lotus Elite - Climax

La Lotus Elite originale (Type 14 à moteur Coventry Climax) révolutionna son monde en étant la première voiture à châssis coque intégral en composites. Une vraie voiture de...

Premier coupé de route produit par Colin Chapman, la Lotus Elite présentait pour originalité révolutionnaire d'être la première voiture à structure en résine armée de fibre de verre. En effet, la voiture ne dispose pas de châssis séparé en métal : sa structure est composée d'un sous-bassement et d'une carrosserie intégrale en composites collés l'un à l'autre en enserrant une structure interne également en fibre de verre. Les supports du moteur et des suspensions sont en acier noyés dans la résine armée de fibre de verre. Cette particularité unique dans l'histoire de l'automobile permettait d'obtenir une grande rigidité pour un poids réduit. Elle a également pour caractéristique d'amplifier les vibrations du moteur qui bénéficie d'une excellente "caisse de résonnance" ! La voiture était équipée du moteur 4 cylindres en ligne Coventry Climax type FWE à simple arbre à cames en tête de 1216cc, lui conférant une puissance relativement modeste de 75cv à 6100 tr/mn, mais amplement suffisante compte tenu du poids très réduit de la voiture. Ce moteur tout alu était acouplé à une boîte d'origine MGA qui pilotait les roues arrière. La suspension à 4 roues indépendantes utilisait à l'arrière le fameux "essieu Chapman" qui utilisait les demi-arbres de transmission comme élément de guidage latéral des roues. Elle était également équipée de 4 freins à disques Girling (les disques arrière étant accolés au pont arrière). On ne peut parler de l'Elite sans évoquer sa ligne aux courbes gracieuses et aérodynamiques. Pour beaucoup, elle représente la plus belle voiture jamais dessinée. Et pourtant, aucun designer patenté ne s'est penché sur son berceau ! La Lotus Elite était malheureusement vendue à un prix élevé pour ses performances, ce qui en limita le succès commercial. Particulièrement chère à fabriquer, on dit pourtant que Lotus perdait de l'argent sur chaque exemplaire vendu. C'est ce qui conduisit Chapman a envisager son remplacement rapide par la Lotus Elan, évolution à châssis poutre qui permit à Lotus de passer au cap industriel. La Lotus Elite connut également une carrière pleine de réussite en compétition, en remportant très régulièrement sa classe voire son groupe dans de nombreuses compétitions internationales sur piste, dont les 24 heures du Mans. mi-1960 : série II Une série 2 de la Lotus Elite fut présenté mi-1960 avec une suspension arrière revue, un intérieur plus richement fini et une alimentation moteur plus généreuse permettant à la puissance de grimper à 85 cv. Une version SE ("Special Equipment") fera suite avec apparition d'une boîte ZF à 4 rapports synchronisés et un moteur encore plus puissant à 95cv. Toutes versions confondues, ce sont plus de 1000 Elite qui furent produites au total.  Aujourd'hui, la Lotus Elite est une voiture rare mais souvent en bon état, tant ses propriétaires forment une famille soudée au sein de la communauté des propriétaires de Lotus.