Lotus Europe / Europa S2 (type 54)

Lotus Europe / Europa S2 (type 54)

1968 - 1969

La S1 avait été globalement bien accueillie mais n’était pas exempte de critiques, loin s’en faut. Les idées minimalistes de Chapman avaient quelques inconvénients pour une voiture destinée à être utilisée sur la route par un éventail de clients qui ne sont pas tous prêts à tout sacrifier à la performance. Aussi bien la presse que les premiers clients ont exprimé quelques critiques majeures: Manque de ventilation de l’habitacle à faible vitesse d’où embuage ou chaleur insupportable. Les vitres de portes démontables en une seule partie apportèrent une amélioration sur la S1A, mais manquaient trop de praticité. Impossibilité de régler sa position de conduite sans outils. Lorsque la voiture est utilisée régulièrement par deux personnes, cela devient très gênant ! Par ailleurs sur les S1 et leur carrosserie collé au châssis, les compagnies d’assurance trouvaient le coût des réparations prohibitifs. Ainsi la Série 2 vit-elle le jour (à partir du châssis 54/0645) pour répondre à ces critiques majeures. Elle fût présentée en avril 1968 et se caractérise par plusieurs évolutions dont les 3 principales sont : Vitres de portes descendantes et même électriques ! Sièges coulissants Carrosserie polyester démontable et non plus collée au châssis D’autres modifications visant à faire un peu plus « haut de gamme » sont aussi apparues: Nouvelle planche de bord entièrement redessinée avec façade bois Ajout d’une console de tunnel central Nouveaux panneaux de portes (pour laisser passer la vitre descendante) garnis de skaï La mécanique, elle, ne subit pas d’évolution. Extérieurement, les premières S2 diffèrent peu des dernières S1. Comme celles-ci, elles n’ont ni clignotants à l’avant ni poignées de porte. Hormis les entourages de vitres de portes, on reconnaît les S2 aux nouveaux badges à l’arrière: Les lettres L O T U S sur le haut du coffre Europe ou Europa en bas à droite Et sur les côtés, un nouveau badge S2 à droite et celui célébrant les 2 titres mondiaux 1963 – 1965 à gauche (qui évoluera avec le 3ème titre obtenu en 1968). Il y a eu peu de modifications importantes au cours de la vie de la S2. On peut noter toutefois : la modification des systèmes d’ouverture et de condamnation des portes pour répondre au règlement américain. Apparue vers la fin de 1968 à partir du châssis 54/1066, cette évolution est repérable par les poignées de portes extérieures (au lieu des simples boutons poussoirs) et de nouvelles commandes d’ouverture intérieures. Pratiquement en même temps (à priori à peine plus tard) et pour les même raisons, de petits clignotants ont fait leur apparition entre les phares principaux. Ensuite, pour respecter la réglementation américaine (toujours elle !) qui impose une hauteur minimum des projecteurs par rapport au sol, la forme des ailes avant a été modifiée (plus haute et donc ligne plus droite sur le dessus de l’aile au niveau des phares). Cette modification de carrosserie est d’abord intervenue sur les versions Federal (voir le chapitre correspondant) avant d’apparaître sur les versions européennes. D’après la « Part list » elle aurait eu lieu dès les premières voitures de 1970 (châssis 0001P et 0001Q) mais en réalité les premières S2 avec cette modification sont sorties un peu plus tard. Les toutes premières S2 de 1970 ont en effet les ailes avant dites « basses ». Les même remarques s’appliquent pour le pare brise qui devient collé au lieu de chaussé sur un joint (début 1970), Rappelons qu’au début, les Europe étaient destinées uniquement au marché continental. Il n’y avait donc pas d’Europe commercialisées en Grande Bretagne. Les britanniques n’ont pu acheter la version Direction à droite qu’à partir de juin 1969 (aux alentours du châssis 54/1700). Il est d’ailleurs amusant de voir que les publicités Lotus dans le presse britannique spécifiaient encore en juin 1970 que l’Europa « n’est disponible qu’en quantité limitée dans ce pays (la GB)» ! OPTIONS : la liste pouvait varier légèrement suivant les pays et la période mais les principales étaient: assistance de freinage radio avec deux haut parleurs dans les portes enjoliveurs de roues avertisseurs à dépression pare-brise teinté